Economie solidaire


Pourquoi soutenir une association ?

Je voulais créer ma société tout en apportant une dimension supplémentaire à mon activité.

Mes enfants étant partis en mission humanitaire au Cambodge et au Népal, ma fille a émis un souhait : aider un jour des enfants handicapés à la maison de l'espoir : ("Home of Hope") en leur apportant du matériel, à savoir un fauteuil roulant.

De là est née l'idée de soutenir financièrement une association en lien avec les enfants, par le biais de ma société, et d'y faire participer également les clients qui le souhaitent grâce à l'arrondi en ligne.

J'ai donc choisi une association dotée d'une éthique financière irréprochable et d'un projet précis à soutenir.

Mon choix s'est porté sur SOS enfants qui a pour devise "d'aider sans assister", et pour projet l'aide à la scolarisation des enfants Pygmées.

Lire la page SOS enfants sur ce sujet.

 

L'association d'insertion professionnelle :

L'association basée à Cannes s'occupe de l'insertion des demandeurs d’emploi de longue durée par l'activité économique.

Elle leur permet d’apprendre ou de ré-apprendre des techniques de travail et de les reproduire ensuite sur un autre métier. Ces personnes bénéficient d'un CDD de 4 à 9 mois au sein de l’association et peuvent retrouver ensuite un emploi et une place dans la société.

L'association a développé des compétences autour du bois et de l'éco-maroquinerie.

​ma_sacoche[mon-ideal] fera fabriquer une gamme de petite maroquinerie en utilisant les bâches publicitaires ou supports de communication récupérés dans le département des Alpes-Maritimes ou en périphérie, notamment au Palais des Festivals de Cannes, ou à l’issue du Festival de Jazz à Juan-les-Pins.

Les bâches -ou kakémonos- sont détournés de leur usage premier afin d'accroître leur cycle de vie et leur offrir ainsi une seconde vie.

Une chaîne de transformation se met en place : récupération, nettoyage, découpage, triage, stockage et confection des bâches. 

Chaque phase de travail est répartie au sein de l'atelier en favorisant la réinsertion de l’ensemble des salariés selon leurs compétences jusqu’à la confection finale des produits dans une démarche éco-responsable.​​

L'upcycling est mis en action.